Communiqué de presse

10 millions d’euros pour 25 nouveaux des projets ‘Housing First’ contre le sans-abrisme

Housing first sleutelHousing first sleutel

Dans le cadre de la lutte contre le sans-abrisme, le gouvernement fédéral a libéré 10 millions d’euros pour le lancement d’un appel à projets de ‘Housing First’, indiquent vendredi la ministre de la Politique des grandes villes Meryame Kitir et la ministre de l’Intégration sociale et de la Lutte contre la pauvreté Karine Lalieux. « Les projets cibleront des solutions de logement pour les jeunes adultes ».

Le principe de « Housing First » vise à proposer un accès immédiat au logement aux personnes sans-abri les plus fragiles, de par leur parcours de vie en rue ou leur santé (mentale, physique, assuétude…).
Avec son nouvel appel à projets, qui a été approuvé ce vendredi en conseil des ministres, le gouvernement fédéral soutiendra 25 CPAS sur l’ensemble du territoire belge. Les bénéficiaires de ces projets – des sans-abri de longue durée - se verront offrir une solution de logement durable. Les 10 millions d’euros octroyés pour cette initiative ont déjà été budgétisés et proviennent du Plan de relance européen.
 
Ciblé sur les jeunes
"Les recensements récents montrent qu’un sans-abri sur 5 est un jeune âgé de 18 à 25 ans. Nous investissons dans des projets Housing First pour leur redonner un toit et un avenir », indique Meryame Kitir. « Le principe du Housing First est simple : d’abord un toit et ensuite, tout le reste. Avec cette approche, nous choisissons de réintégrer durablement les sans-abri dans la société. Et face au nombre grandissant de jeunes sans-abri, c’est le moyen idéal de les sortir d’une situation désespérée. Avec le Housing First, les jeunes reprennent leur avenir en main. »
 
“Les jeunes adultes présentent un risque beaucoup plus élevé de pauvreté que les autres groupes d’âge », ajoute la ministre Karine Lalieux. « Le chômage est souvent aussi plus élevé chez les jeunes que la moyenne. Les chiffres montrent aussi qu’un tiers des bénéficiaires du revenu d’intégration ont moins de 25 ans. Leur nombre de jeunes bénéficiaires du RIS ont par ailleurs augmenté de 44% ces trois dernières années. Via des projets de ‘Housing First’, nous sommes en mesure de répondre à ces défis. »
 
Des logements de qualité et durables
Les logements mis à disposition des jeunes sans-abri devront répondre à des normes de qualité minimales et viser l’efficacité énergétique. Ils devront aussi être utilisés pour le groupe-cible et suivant la méthodologie ‘Housing First’ durant au moins 15 ans. Le prix du loyer sera par ailleurs adapté à la situation personnelle et financière des locataires.
 
 “L’accès au logement est un facteur déterminant pour sortir de la pauvreté. Disposer d’un toit au-dessus de sa tête aide à se reconstruire et à envisager l’avenir avec plus de sérénité. Soutenir les jeunes en difficultés est une priorité politique. Avec cet appel à projets, le gouvernement participe à la création de solutions de logement durable dans les villes et communes. C’est aussi avec des projets comme ceux-ci que nous arriverons à enrayer la spirale négative de la pauvreté », concluent les ministres Kitir et Lalieux.