Communiqué de presse

Subside fédéral d’urgence de 20 millions d’euros via les CPAS pour les victimes des inondations

Subside pour les personnes sinistrées dans les inondations en Belgique - Photo du CPAS de Pepinster

Sur proposition de la ministre de l’Intégration sociale Karine Lalieux, le Conseil des Ministres a libéré vendredi un budget exceptionnel d’urgence de 20 millions d’euros pour soutenir, via les CPAS, les milliers de citoyens belges durement touchés par les inondations et intempéries. Le gouvernement a également approuvé un subside d’un million d’euros au bénéfice de la Croix-Rouge.

L’enveloppe de 20 millions d’euros sera répartie entre les CPAS des communes touchées afin d’apporter une aide dans les meilleurs délais aux sinistrés en complément des aides régionales déjà mises en place par le gouvernement wallon.

« Face à une telle catastrophe et à la détresse des citoyens, nous devons rester solidaires et mobilisés pour répondre aux besoins les plus urgents. Grâce à ce subside exceptionnel d’urgence fédéral, les CPAS porteront une attention particulière aux personnes les plus démunies pour leur apporter toute aide matérielle ou financière nécessaire », explique Karine Lalieux.

La ministre s’est rendue jeudi dans les communes de Pepinster et Trooz pour rencontrer les présidents et travailleurs des CPAS. Elle s’est aussi entretenue avec une vingtaine de responsables de CPAS des communes sinistrées, qu'elle reverra à nouveau d'ici septembre. « C’est en entendant les témoignages de celles et ceux qui sont au plus près des sinistrés que l’on peut prendre les meilleures décisions et actions pour les soutenir. Comme souvent, ce sont les personnes les plus démunies qui sont le plus durement frappées. Une fois encore, et malgré qu’il soit lui aussi touché par les conséquences des inondations, le personnel des CPAS demeure aux côtés des plus vulnérables. »

L’aide sera définie par les CPAS en fonction de la situation personnelle de chaque bénéficiaire. Sur base des besoins identifiés ultérieurement, d’autres moyens pourraient être débloqués, ajoute la ministre de l’Intégration sociale.

« Notre pays a été profondément meurtri.  Mais la vague de solidarité nous a tous et toutes maintenus unis. Nous ne remercierons jamais assez l’ensemble des services de secours et les citoyens bénévoles qui chaque jour, continuent à venir en aide aux sinistrés », conclut Karine Lalieux.