Communiqué de presse

Inondations : pas d’impact de l’hébergement d’un sinistré sur les allocations sociales

Inondations en Belgique - Personnes dans la rue inondéeInondations en Belgique

Les personnes sinistrées qui doivent être hébergées par des tiers après les inondations ainsi que les personnes accueillantes ne seront pas pénalisées au niveau du montant de leurs allocations sociales.

Le taux lié à leur statut initial – sur lequel est calculé les allocations - restera inchangé, annoncent les ministres de l’Emploi Pierre-Yves Dermagne, le ministre des Affaires sociales et de la Santé Frank Vandenbroucke et la ministre des Pensions, de l’Intégration sociale et des Personnes handicapées Karine Lalieux.

Les ministres répondent ainsi à une crainte exprimée dès le lendemain des inondations par les acteurs de terrain, dont le BAPN, sur les risques liés au statut cohabitant/isolé dans le cadre de l’hébergement.

Les allocations immunisées sont l’allocation de chômage, l’allocation invalidité, le revenu d’intégration sociale ainsi que l’allocation de remplacement de revenus et l’allocation d’intégration pour les personnes en situation de handicap.

« Vu la situation exceptionnelle, il va de soi que ces personnes – qu’elles soient hébergeuses volontaires ou hébergeuses contraintes - ne peuvent être pénalisées et voir leurs allocations sociales (RIS, ARR/AI, Grapa, chômage ou invalidité)  réduites », rassurent les trois ministres.