Communiqué de presse

Le gouvernement soutiendra les CPAS pour l’accueil et l’accompagnement des ressortissants ukrainiens

Vlag van OekraïneVlag van Oekraïne

Le gouvernement s’est accordé vendredi, en kern, sur un taux de remboursement majoré de l’équivalent du revenu d’intégration sociale (ERIS) pour les CPAS qui accueillent et accompagnent des ressortissants ukrainiens, indique la ministre en charge de l’Intégration sociale Karine Lalieux.

Les CPAS bénéficieront, pour tous Ukrainiens fuyant la guerre et s’adressant aux CPAS, d’un taux majoré de 135% de l’ERIS durant les 4 premiers mois, avant de passer à 125% pour toute la durée de l’accompagnement de chaque bénéficiaire ukrainien.
 
Les ressortissants ukrainiens qui bénéficient du statut de protection temporaire, sont considérées comme en séjour légal temporaire en Belgique. Elles bénéficient dès lors d’un accès notamment au droit au travail et à l’éducation, mais aussi à l’aide sociale octroyée par les CPAS.
 
« Les travailleurs sociaux des CPAS demandaient à être soutenus et bien sûr, le gouvernement les entend et comprend leurs besoins. Grâce au taux de remboursement majoré, les CPAS disposeront de moyens supplémentaires pour couvrir leurs frais administratifs additionnels et d'autres besoins qui pourraient intervenir.  Les 135% durant les 4 premiers mois de l’accompagnement se justifient car l’on sait que c’est à ce moment-là que les besoins sont les plus urgents et importants », se réjouit Karine Lalieux. « Mais nous n’abandonnerons pas les travailleurs sociaux après ces 4 mois : ils savent déjà qu’ils pourront encore compter sur le soutien du fédéral avec un taux de 125% pour toute la durée du suivi de chaque dossier. »
 
Pour rappel, l’aide sociale peut être multiforme : aide matérielle, aide psychologique, aide financière… Cette aide sera ajustée en fonction des besoins réels de chaque demandeur ukrainien, sur base d’une enquête sociale menée par les CPAS.